Bienvenue dans mon univers

Jeune Lilloise passionnée, je vous embarque avec moi pour vous faire partager mes aventures au travers de ce blog. Ici, on parlera d'accomplissement de son potentiel, de sport, d'alimentation santé, de voyage, de décoration, et de tout ce qui me rend happy !

 
  • Sunny April

Le repos par excellence!

Mis à jour : 26 mars 2019


Je l’évoquais dans mon précédent article (que je t’invite à consulter si ce n’est déjà fait =)), l’épuisement, tout comme le stress, est une problématique générale. Ces 2 phénomènes sont d’ailleurs fortement liés ; le stress découle pour la majorité du temps d’un épuisement chronique.


Si tu as suivi un peu le fil de mon actualité récemment, tu dois te douter du sujet que je vais aborder dans cet article. Je ne vais pas faire durer le suspense plus longtemps pour les autres, il s’agit du jeûne.


Et là, tu dois te dire « mais elle est complètement folle, jeûner alors qu’on est épuisé, c’est du masochisme ! ».. état d’esprit que je peux comprendre de prime abord, si le concept du jeûne ne t'est pas familier.


Mais au travers de cet article, je vais te montrer que l’un et l’autre ne sont pas forcément contradictoires, bien au contraire ! Le jeûne est la forme de repos par excellence !

Le métabolisme de base


C’est l’énergie qu’utilise ton organisme au repos pour maintenir ses fonctions vitales : digestion, respiration, thermorégulation, activité cardiaque et nerveuse.

Et figure-toi que la digestion est un processus très énergivore, qui peut accaparer jusqu’à 80 % de ton énergie !


Tu as sûrement déjà dû ressentir ce gros coup de barre après avoir englouti un repas copieux (surtout s’il est composé de féculents et de protéines !) Tu en comprends maintenant mieux la raison!

D’autant plus que la digestion est un processus assez long (entre 24 et 72h suivant le contenu du bol alimentaire) qui induit la production de « toxines » ou déchets qui doivent être éliminés par la suite... ou pas … car la majorité d’entre nous a un système d’élimination totalement dans les choux.. ce qui, figure-toi, peut aussi être la cause de ton épuisement !


Bref , là tu commences peut-être à y voir plus clair : si tu diminues ton apport alimentaire, c’est donc un gain d’énergie considérable pour ton organisme, qu’il pourra utiliser ailleurs (régénération tissulaire, équilibre nerveux, et… tes activités quotidiennes ^^).


Une délicieuse salade de fruits dégustée en Islande, à Reykjavik la capitale (attend de lire la suite de l'article pour comprendre l'intérêt de cette photo :p)

Le retour à l’homéostasie


J’en parlais dans mon précédent article, l’homéostasie est l’état d’équilibre vers lequel ton organisme tend constamment à revenir, lorsque les conditions optimales sont respectées.

Et je vais t’apprendre un truc bluffant ; l’homéostasie n’est ni plus ni moins qu’un état de pleine santé ! C’est le propre du vivant : c’est une loi de la nature.

C’est bien là que le jeûne prend tout son sens car il permet à cette loi de prendre effet , c’est un retour global à l’homéostasie : systèmes endocrinien, nerveux, cardiaque, d’élimination et bien-sûr digestif en bénéficieront grandement !

C’est LA détox par excellence, un nettoyage global car il optimise grandement les fonctions éliminatrices de ton organisme.

D’ailleurs, savais-tu que de nombreuses espèces animales malades ou blessées jeûnaient afin d’optimiser leur guérison ?


De multiples vertus


C’est un fait connu, les bénéfices du jeûne et de la restriction calorique ont été prouvés scientifiquement dans la prévention de nombreuses maladies dégénératives telles que le diabète et les cancers (n’hésite pas à consulter l’étude scientifique que je t’ai inséré sur le sujet).


Le jeûne permet également d’améliorer la perte de poids et booste la production d’une hormone de croissance, la HGH, tant recherchée par les bodybuilders, car elle contribue à la prise de masse musculaire et à la perte de masse graisseuse.


Il permet également de normaliser les taux de ghréline, l’hormone qui stimule l’appétit et ainsi d’arriver plus vite à satiété.


Et enfin, est-ce qu’il est utile de rappeler que les personnes qui ont l’espérance de vie la plus longue au monde, à Okinawa, pratiquent la restriction alimentaire de façon quotidienne ? Le jeûne ralentit donc le vieillissement de façon générale.



Bento typique d'Okinawa, à base de légumes locaux pris sur l'île d'Iriomote


Et les carences dans tout ça ?


Si en temps normal, tu n’es pas carencé, tu ne le seras pas non plus si tu entreprends un jeûne ! Je te rassure, ton corps a de multiples ressources et saura merveilleusement le gérer.


En pratique


Contre toute attente, sache qu’il existe plusieurs types de jeûne :

  • le jeûne sec, la forme la plus connue où l’on s’abstient de nourriture et d’eau sur une période donnée;

  • le jeûne hydrique ou à l’eau, pour lequel on ne s’abstient que de nourriture;

  • le jeûne aux fruits pour lequel on ne mange que des fruits entiers (ou sous forme de jus mélangés avec des légumes) car ils s’assimilent rapidement tout en produisant très peu de toxines;

  • le jeûne intermittent pour lequel on alterne une période de jeûne et une période de prise alimentaire (en général, sur une journée de 24h, le découpage se fait selon 16h de jeûne et 8h de prise alimentaire).

Lequel adopter ?


Encore une fois, je t’invite à écouter ton ressenti, car il sera probablement différent du mien. Il est tout à fait possible d’alterner ces différents types de jeûnes. Il n’y a pas de règles. Vas-y progressivement.


Cependant, si tu n'as pas l'habitude de jeûner, tu peux démarrer par le jeûne intermittent, qui est la forme la plus simple à tenir, surtout si tu travailles.


Par expérience et après avoir écouté le témoignage de nombreuses personnes dans mon entourage, le jeûne sec est le plus aisé à tenir, sur le long terme du moins (notamment comparé au jeûne hydrique, car avec ce dernier, on a le sentiment que le corps est en « attente » de recevoir la suite, ctd la nourriture..) Et c’est aussi le plus efficace en terme de bénéfices.


Il est normal dans un premier temps de ressentir une certaine fatigue des suites d’un jeûne, surtout si tu n’es pas habitué. Mais le corps est une machine formidable qui s’adapte et tu verras par la suite que cette fatigue s’estompera pour laisser place à un regain d’énergie.


Mon expérience


Je ne vais pas m’attarder là-dessus car j’ai rédigé un article dédié à ce sujet que je t’invite à consulter. En jeûnant aux fruits, j’ai ainsi pu recouvrir l’usage de mes jambes au bout de 2 mois après avoir couru un marathon, alors que mon médecin m’avait dit qu’il me faudrait un an… Ma sœur s’est également totalement remise d’une entorse à la cheville en 4 jours grâce à un jeûne à base de pastèque.


J’effectue le jeûne intermittent quasiment tous les jours, et il m’arrive de faire des jeûnes aux fruits sur quelques jours durant et 1 à 2 jours de jeûne sec par semaine. Ma plus longue période de jeûne sec est de 48h d’affilée.


Il est bon de noter que je suis beaucoup plus performante sportivement quand je suis à jeun. J’éprouve moins de difficultés à me concentrer aussi.


En tout cas, sache que tu si décides d’entreprendre un jeûne quel qu’il soit, tu peux être fier de toi, car cela nécessite un engagement et une force mentale considérables, dans un environnement où les tentations sont multiples et foisonnent de toutes part!

N’hésite pas à me le faire savoir si tu t’engages sur cette voie ! C’est toujours plus encourageant de savoir qu’on est soutenu =)

Enfin, sache que le jeûne, tout comme l'exposition au froid, rentre dans ce qu'on appelle l'hormèse, ou stimulation de l'organisme face à des stress extérieurs afin qu'il se renforce.


Merci d'avoir pris le temps de me lire :D

N'hésite pas à partager cet article s'il t'a plu, à t'abonner à mon blog et à liker ma page Facebook

#hormese #hormesis #healthy #organic#bio #suivezmoi #followme #hygienisme #healthylifestyle#healthyjunkie #fasting #jeune


172 vues2 commentaires
 

CONTACTEZ MOI

 

©2018 by Sunny April. Proudly created with Wix.com